jeudi 25 juin 2015

Devenir végétarien par conviction ?

------


Les végétariens suivent un régime alimentaire basé sur la non consommation de produits fabriqués à partir des parties du corps d'un animal. Les végétariens sont motivés pour des raisons de santé et peuvent être aussi concernés religieusement, éthiquement ou de façon environnementale.
Le régime végétarien a été prôné par de nombreux courants philosophiques, notamment Hindous et Grecs ainsi que par de nombreux mouvements Chrétiens.
Les végétariens sont peu nombreux en France, ils représentent 1,5% de la population française. Au Royaume-Uni, les estimations officielles laissent apparaître un chiffre de 3,5 millions tandis que chez les Indiens, 22% seraient végétariens.

Les végétariens pratiquent un régime alimentaire qui exclut la chair des animaux et les produits qui en sont dérivés. Un choix alimentaire qui ne se réduit pas à une simple quête d'une diététique idéale. L’implication est plus profonde. Elle est souvent écologique dans un intérêt du respect de l'environnement. Certains végétariens dans une réelle compassion à l'égard des animaux souhaitent minimiser les dommages qui leurs sont causés. En général, au-delà du souci d'une santé et d'une vie saine, le comportement des végétariens englobe un engagement personnel.

Différentes raisons d’être végétarien
Aujourd'hui le végétarisme connaît un nouvel essor dans les pays industrialisés porté par des raisons d'ordre éthique et écologique. L'agriculture biologique et l'utilisation d'OGM dans la production alimentaire suscitent un intérêt prédominant chez certains végétariens. Ils se distinguent sous plusieurs formes auxquelles s’ajoutent les végétaliens qui se nourrissent uniquement de végétaux et évitent la consommation de tout produit issu de l'exploitation animale. La différence avec les végalistes est que ces derniers consomment uniquement des produits non-issus de la souffrance d'un animal : végétaux, minéraux ou micro-organismes. Les fruitaliens quant à eux ne mangent que les fruits, les noix, les graines et les matières végétales qui peuvent être recueillies sans détruire de plantes. Les motivations des végétariens rassemblent plusieurs combinaisons et raisons qui ne sont d’ailleurs pas forcément toutes prépondérantes. Par conséquent, beaucoup sont végétariens non pour des raisons éthiques. Le goût est une raison qui pousse à ne pas manger de viande. L’attrait gustatif peut inciter à s'abstenir de consommer de la chair animale pour des raisons esthétiques ou émotionnelles. D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, comme la découverte de l'épidémie de la vache folle ou que la viande est moins nutritionnelle et coûte souvent plus chère. Un autre élément déclencheur est l’intérêt environnemental. L'agriculture industrielle moderne change les écosystèmes plus rapidement qu'ils ne peuvent s'adapter.

Les végétariens et la santé
De nombreuses statistiques indiquent que le régime végétarien a une incidence plus faible sur les risques cardio-vasculaires, certains cancers, l'ostéoporose et l'arthritisme. Les dangers liés à la consommation de viande comme les risques de cancer de l'intestin ont été confirmés. D’autre part, les problèmes de surpoids sont moins importants chez les végétariens. Ceux-ci recourent moins souvent aux soins médicaux. Bien qu’il soit aujourd’hui reconnu qu’une alimentation végétarienne permet de vivre en bonne santé, malgré tout, une majorité de la population mondiale mange de la viande par tradition, par commodité ou par plaisir.

Le saviez-vous ?
Les protéines de la viande peuvent facilement être remplacées par des protéines d'origine végétales comme les céréales, les légumineuses (soja, lentilles, haricots secs, flageolet, pois chiche, pois cassés…).

Les meilleurs articles jamais écrits !